Skip to main content

Les plus futés et obstinés des amateurs de ski britanniques avaient pu éviter les règles imposées par le gouvernement français en passant par l’Italie et la Suisse. Mais depuis l’avertissement de l’atténuation des règlements d’entrée en France depuis l’Angleterre dans les stations de ski françaises, un grand nombre de touristes anglais ont fait leurs réservations. Ce qui est une bonne chose pour les stations de ski françaises.

Le niveau de réservation augmente de 30 % dans les stations de Savoie et Haute-Savoie.

D’habitude, 30 % de la rencontre touristique de la station des 3 Vallées est représenté par la clientèle d’outre-Manche. Mais depuis décembre dernier, les ressortissants anglais devaient présenter un motif impérieux afin d’entrer en France. La station a pu recenser un niveau d’occupation de la disposition de moins 10 %, moins 15 %, moins 20 % en décembre, affirme le vice-ministre qui s’occupe du tourisme en montagne et des PME.

Les propriétaires de station n’ont pas attendu longtemps pour apercevoir la réapparition de ces touristes. « C’est une divine surprise » s’égaye le possesseur de l’hôtel Le Lodji. En effet, 16 000 sur 18 000 des réservations recensées au moment de l’annonce de l’allègement des conditions d’entrée sur le territoire français proviennent des habitués anglais.

Les professionnels misent amplement sur la suite de la saison avec l’allègement de ces limitations, alors que les hésitations pressent autour de l’installation du pass vaccinal. Cependant, le retour des Anglais donne de l’espoir aux stations de montagne.

« Les touristes britanniques nous affirment qu’ils arriveront dans les jours qui viennent et qu’ils repasseront bien sûr à Pâques. Ils vont nous rejoindre deux fois et c’est une bonne chose pour nous », explique la dirigeante de l’office du tourisme de Saint Martin-Les Ménuires.

Pour combler les trous, la station de ski savoyarde Mont-Blanc envisage d’étaler une grande initiative de dépêche, appuyé à hauteur de 600 000 euros par les régions de Savoie et Haute-Savoie, ajustée pour captiver les Français et les jeunes. Les touristes anglais dépensent chaque année des sommes avantageuses avoisinant le milliard d’euros dans les agences de ski alpines.

Le groupe MMV, pur acteur des séjours club en hauteur, se réjouit de cette déclaration.

Suite à la déclaration de Matignon ce jour via un communiqué concernant les mesures sur l’entrée des Anglais en France, MMV est de nouveau prêt à les recevoir dans ses hôtels alpins. MMV, est ravie de cette déclaration et de pouvoir accueillir de nouveaux ses visiteurs accoutumés des auberges et habitations club du groupe depuis plusieurs années.

Étant d’habitués clients pour l’époque de Noël et du Nouvel An, le manque à gagner a été comblé cette année par un flot de ressortissants français. Suite à ces quelques jours d’absence des Britanniques dans les agences de ski, MMV spécule aussi sur un ajournement des hébergements qui étaient programmés pour cette période de fête, dès l’application effective de cette déclaration.

MMV définit aussi que la déclaration du gouvernement admettra de sécuriser la seconde partie de janvier même si les réservations faites en Angleterre sont principalement importantes sur la seconde et troisième semaine de février.

Le groupe attend que cette déclaration modifie l’attribution et que la part des touristes anglais s’améliore. Si quelques destinations symboliques telles que Tignes, Flaine, Val Thorens, Ménuires ou encore Sainte Foy Tarentaise demeurent généralement appréciées par cette clientèle adepte des montagnes Françaises, l’intégralité des destinations avancées par MMV sont également disponibles sur l’échange britannique en intitulé hôtel club comme en habitation club.

Leave a Reply

cinq × cinq =